Blague


à hurler avant de se faire péter la gueule pour exprimer le fait que ce qu’on vient de dire, c’était rien que pour de rire. Exemple : «putain t’es bonne toi, je te pèterais bien la rondelle… BLAGUE !» sachant très bien qu’on le pense vraiment, en fait..

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.