Prendre gras


ça, je l’utilise partout. «il a pris gras ton ficus» devant un tas de feuilles jaunes. «misère, il a pris gras le taboulé» pour dire qu’on s’est bouffé les 2 kilos de taboulé en dix minutes ou alors qu’on a justement oublié le plat de taboulé dans le frigo avant de partir 2 mois en vacances. Après, on peut dire aussi «putain, j’ai pris gras, là…» après s’être mangé un bon force douze dans la gueule en 6.8 ou après un bon vol en VTT.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.