Ce n’est pas sale


en général suivi de «on peut en parler, donc». c’est une phrase pompée au Doc de chez une radio de jeune qui sévissait dans une émission ou les jeunes parlaient de leur problèmes sexuels. Et le Doc, imperturbable, pouvait sortir des phrases du style «oui, donc tu as des pustules sur la verge et ton amie refuse de te faire des fellation, c’est ton corps qui change, ce n’est pas sale, on peut en parrrrler, donc.» Il est fort, ce Doc.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.