Vié


«Eééééh mon vié !», c’est un peu comme «Eééh, mes couilles noires !», c’est quand on est en train de démonter un truc et que le boulon est bloqué, ou qu’on est en train de monter un meuble Ikéa et que ça nous gave le steak. Ou alors quand on parle à quelqu’un qui nous écoute pas, on interrompt la phrase par cette expression. Dernier exemple, quand on arrive pas à dire ce qu’on veut, comme Hervé Moine quand il parle Anglais : «and where do..why it is..no, when….éeeeh mon viééé !»

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.