Première déception d'écrivain

Et paf, une bonne paire de claques…

N’est pas écrivain qui veut. Ou alors, faut bosser un minimum.
Ma dernière nouvelle n’a pas reçu les faveurs du jury de Saint-Gilles croix de vie cette année. Paf, dans ma face.

Et pourtant, j’y croyais quand même, un peu comme quand on claque quelques Euros au loto, qu’on ne regarde pas tout de suite le résultat, rien que pour jouir encore un instant de sa vie « normale » alors qu’on est, c’est sûr, multi-millionaire.
Et puis après, on regarde les résultats, et on retourne à sa vie normale.

Là c’est pareil. Pendant toute la semaine j’ai attendu la lettre, et je ne l’ai pas ouverte tout de suite, bien sûr, en me disant que pffff, j’avais encore été sélectionné dans les 10 premiers, trop bon.
Et en fait non, pas du tout. Malgré les « qualités littéraires indéniables » de mon récit, je ne fait pas partie des 10 premiers.

Bon, on va dire que je suis onzième. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *